viber whatsapp
Demande de Devis

ACTUALITÉS

Les étapes clés pour la création de votre entreprise

 

 

INTER CONSEIL vous propose un calendrier reprenant les étapes clés de la création d’entreprise

1/Etude de marché et business plan

La validation de son idée de projet se fait par l’élaboration d’une étude de projet

Une fois que l’entrepreneur dispose d’une idée d’activité pour lancer son projet, il devra s’assurer que le marché sur lequel il souhaite se lancer réponde à ses attentes. Pour cela, il est nécessaire de réaliser une étude de marché.

Cette étape peut être réalisée par INTER CONSEIL (lien étude de marché nos expertise) par nos partenaires spécialisés en la matière.

Il s’agira ici pour l’entrepreneur de s’assurer si son projet peut être réalisable commercialement parlant

 

Les objectifs de l’étude de marché

Il s’agira ici pour l’entrepreneur de s’assurer que son projet peut être réalisable commercialement parlant. On s’imagine mal démarrer une entreprise dans un secteur en déclin, non rentable ou encore hyper-concurrencé par de grosses sociétés.

Le but est d’obtenir le maximum d’informations sur le secteur d’activité concerné et d’analyser l’offre et la demande.

Une réponse devra être apportée, grâce à l’étude de marché, aux principales questions suivantes :

1. sur le secteur et à sa réglementation :

• Quelle est la règlementation applicable à ce secteur d’activité ? Y-a-t-il des dispositions fiscales spécifiques ?

• Comment se porte le marché et quelles sont ses perspectives d’avenir ?

• Quelles sont les dernières innovations dans ce secteur ?

• Le marché est-il régulier ou existe-t-il des saisonnalités ?

2. Pour ce qui est de la demande :

• Quelles sont les caractéristiques de la clientèle visée ? (zone géographique, habitude de consommation, revenus, âge de la population…) ;

• Quels sont les besoins de la population et leur motivation pour acheter ?

• Quelles sont leurs préférences ? Que pensent-ils de l’offre proposée par les concurrents ? Qu’est-ce qui pourrait être amélioré ? (Ces questions sont importantes car elles peuvent vous permettre de vous démarquer de vos futurs concurrents) ;

3. Enfin, concernant l’offre :

• Quels sont les produits existants sur le marché ?

• Qui sont mes principaux concurrents ? (taille de l’entreprise, chiffre d’affaires, implantation géographique…)

• Comment se portent mes principaux concurrents ? (politique commerciale, organisation de la distribution, clientèle visée…)

 

2/ la création d’entreprise

Une fois que vous avez eu une bonne idée de projet et pris la décision de créer votre entreprise, il est conseillé de s’informer sur la modalité de sa création.

INTER CONSEIL peut vous accompagner ( nos expertises création de société ) notamment sur cette étape en vous aidant à choisir la forme juridique idéale pour votre projet en s’occupant aussi de toutes les étapes administratives et juridiques de création ,

3/ faire le point sur les aides possibles

Il convient de se renseigner sur toutes les aides dont vous pourrez bénéficier dans le cadre de votre projet :

• plusieurs dispositifs d’aides sont prévus pour les demandeurs d’emplois : exonération temporaire de charges sociales, maintien des allocations pôle emploi ou versement d’une partie du reliquat des droits pôle emploi sous forme de capital,

• des organismes de soutien à la création d’entreprise peuvent vous attribuer des aides : prêt à taux zéro, accompagnement…

• ensuite, des aides spécifiques peuvent être prévues par la région,

• enfin, vous pouvez également solliciter des aides en fonction de la nature de votre activité. Les projets innovants peuvent par exemple être subventionnés.

Il existe une multitude d’aides possibles dans le cadre d’un projet de création, beaucoup d’entrepreneurs passent à côté de plusieurs dispositifs.

4/ Montage du financement

En fonction des résultats de votre prévisionnel et des aides dont vous pouvez bénéficier, vous obtenez une première idée de l’enveloppe de financement dont vous aurez besoin pour lancer votre projet.

Il est fortement recommandé de prévoir un budget plus large que le besoin de financement calculé.

Parfois, certains projets n’ont besoin d’aucun financement mais il y en a d’autres (notamment ceux pour lesquels des investissements sont à effectuer) qui nécessitent de réunir des fonds.

Il conviendra alors de reprendre le montant du financement calculé et d’y allouer :

• les apports personnels que vous pouvez effectuer,

• les apports des investisseurs que vous pouvez faire entrer dans le projet,

• les financements que vous pouvez espérer obtenir par les établissements de crédit,

• les aides financières dont vous pouvez bénéficier…

Top